Français

© Carlo Mazzotta

putan club

FeministElectronicIndustrialAvantRockTechnoWorldSauvagerie

Un trio 70% féminin, d'Italie et de France, basé entre Rome et Lisbonne. Voix, guitares, basse, batterie & ordinateur. Le PUTAN CLUB décline féminisme, électricité, electronics & sauvagerie - comme si Skrillex violait Birthday Party : groove et haute-tension. Transe, Dance et Défi.

Le PUTAN PLUB est voulu comme une cellule de résistance, caractérisée par un mode d'agir (actions de force en divers lieux) très proche des premiers complots des partisans européens durant la dernière guerre mondiale et aujourd’hui par des opposants du monde entier. La résistance est organisée par les moyens archaïques et immédiats de notre siècle : voix et rumeurs électriques, chars d'assaut et paroles comptées, comme dire de la peinture rupestre au conceptualisme le plus hardi, de l'avant-rock à la musique classique contemporaine à la techno/house plus brutale, du baiser sur la bouche au coup de pied au cul...

Le PUTAN CLUB n’appartient à aucune église (rock, techno, jazz, avant, ou what-the-fuck-ever) mais revendique le droit d’être tout cela, même plus encore. Et l’a prouvé, depuis Laâyoune jusqu’à Pékin. Enfin, le PUTAN CLUB collabore régulièrement avec d'autres démons tels Lydia Lunch, Eugene S. Robinson ou Denis Lavant.

Avec une moyenne de plus de 200 concerts par an, 1000 concerts depuis sa création, en Europe, Afrique & Asie ainsi que de nombreux festivals internationaux comme Bazant Pohoda (SK), Tomorrow Fest (Shenzhen, RPC), Milhoes (PT), Festival Croisements (Beijing, RPC), Amplifest (PT), le PUTAN CLUB demeure iconoclaste, groovy et résolument féministe-révolutionnaire.

 

Gianna Greco : basse, vox, ordinateur, electronics
Zoé Martinot  : batterie
François R. Cambuzat  : guitares, vox, ordinateur, electronics

 

Nota Bene : le  PUTAN CLUB n'est  bien sûr PAS un groupe PUNK mais prend tout ce qui lui est nécessaire: avant, rock, techno, oriental, jazz, métal, classique...
Le Putan Club est un banc d’essai.

   

 ... hey baby, it's subversive ...

gianna greco


Déjà jeune fille et musicienne, du fin fond de l’Italie salentine, Gianna Greco détestait cordialement ce monde monstrueusement bicéphale, d’une part ce privilège d’une classe qui fonda la civilisation du parasitisme, d’autre part ce privilège du sexe mâle transformant la moitié du genre humain en êtres autonomes et l’autre moitié en esclaves, développant un type de civilisation unisexuelle : la civilisation masculine. Gianna est très précocement consciente du triple esclavage des femmes : l’ignorance, le capital et les hommes.

En 2011, elle espère en la révolution tunisienne et s’envole vers Tunis dès la fin du mois de février. Elle suit de près cette merveilleuse expérience de la « Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique ». Gianna Greco reste stupéfaite devant la force des femmes tunisiennes.


Dégoûtée par la triste fin de cette « Instance supérieure » puis par la tournure économiquement ultra-libérale de Ennahdha et des semblants de gouvernements qui lui succèdent, âgée de 22 ans Gianna Greco rentre en Europe et prend les armes. A l’intérieur de la cuisse gauche, elle se tatoue un extrait de Pasolini « Le monde pourrit dans un bien-être qui n’est qu’égoïsme, stupidité, inculture, ragots, moralisme, contrainte, conformisme : contribuer de quelque façon que ce soit à cette pourriture est, maintenant, le fascisme » et après diverses expériences peu satisfaisantes, elle fonde en 2013 le PUTAN CLUB, une cellule d’intervention artistique, légère, rapide, populaire, athée et iconoclaste.


Gianna Greco vit aujourd’hui entre Pamir, France et Argentine, ne suivant que ce qui la fait trembler.

« Être un artiste est un choix que l’on se pose tout d’abord à un niveau essentiel: ou bien l’on choisit d’exprimer les structures conservatrices de la société et l’on se contente d’être un robot entre les mains du pouvoir, ou bien l’on s’adresse aux composantes progressistes de cette société pour tenter d’établir un rapport révolutionnaire entre l’art et la vie. » Gian Maria Volontè


Discographie sélective :


- Shotgun Babies, “Destroy Your Beauty”, 2008

- Shotgun Babies, “Riot On Sunset, Vol.16”, 272 Records, Hollywood USA, 2009

- Shotgun Babies, “Symbiotic Trip”, 2009

- Shotgun Babies, "Under The Grind", M. A. Productions, 2010

- Shotgun Babies, “Denderah”, Officine Cantelmo, 2010

- Shotgun Babies, "Rock With Mascara", Rock With Mascara, 2010

- Shotgun Babies, “Musichiamoli Tutti”, Arci Real, 2011

- Muffx, “Époque”, Ill Sun Records, 2012

- Lydia Lunch’s Putan Club, «Don’t pressure the man with the knife », UJPE, 2013

- Putan Club, "AMPMIX022", compilation Amplificasom, 2013

- Putan Club, "SAVE GAZA - Free artists for free Gaza", compilation, 2014

- Shotgun Babies, “Private Games”, Atypeek Records, 2015

- Putan Club, "Kaüzpellaplatz II", compilation Associação Terapêutica do Ruído, 2015

- Ifriqiyya Électrique, “Rûwâhîne”, Glitterbeat Records, 2017

- Putan Club, "Filles de Mai", Toten Schwan Records, 2017
- Ifriqiyya Électrique, “Laylet el Booree”, Glitterbeat Records, 2019

zoé martinot


"Faites-vous de l'art pour gagner de l'argent et caresser les gentils bourgeois citoyens ?" Tristan Tzara, 1918

"Les artistes figurent parmi les personnes les plus persévérantes et courageuses que l’on puisse trouver sur terre. En une année, ils vivent plus de situations difficiles et d’échecs que la plupart des gens dans toute une vie. Chaque jour, les artistes font face au défi financier d’être un travailleur autonome, au manque de respect, à l’incompréhension des gens qui pensent qu’ils devraient trouver un « vrai job », affronter leur propre peur de ne jamais plus travailler à nouveau. Chaque jour, ils doivent ignorer et dépasser l’idée que ce à quoi ils consacrent leur vie est peut-être une chimère. Chaque année qui passe, nombre d’entre eux regardent les personnes de leur âge franchir les étapes d’une vie normale : voiture, famille, maison et épargne. Mais ils restent fidèles à leurs rêves en dépit des sacrifices consentis. Pourquoi ? Parce que les artistes sont prêts à dédier leur vie entière pour faire naitre ce moment – ce trait, ce rire, ce geste ou cette interprétation - qui touchera l’âme du public. Les artistes sont des êtres qui ont goûté au nectar de la vie, dans cet instant cristallisé où leurs créations ont touché le cœur de l’autre. A cet instant-là, ils sont si proches de la magie, du divin, de la perfection, comme personne ne le sera jamais. Et au plus profond de leur cœur, ils savent que dédier leur vie à faire naitre ce moment vaut plus que mille vies.." David Ackert

"C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait le possible n'ont jamais avancé d'un seul pas. " Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine

"Toutes les formes de liberté acquises ou réclamées, tous les droits qu’on fait valoir, même à propos des choses apparemment les moins importantes, ont sans doute là un point dernier d’ancrage, plus solide et plus proche que les “ droits naturels ”. Si les sociétés tiennent et vivent, c’est-à-dire si les pouvoirs n’y sont pas “ absolument absolus ”, c’est que, derrière toutes les acceptations et les coercitions, au-delà des menaces, des violences et des persuasions, il y a la possiblité de ce moment où la vie ne s’échange plus, où les pouvoirs ne peuvent plus rien et où, devant les gibets et les mitrailleuses, les hommes se soulèvent." Michel Foucault, “ Inutile de se soulever ? ”, 1979

"Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes. " Rosa Luxembourg

”Darum ist das innerste Formgesetz des Essay die Ketzerei.” Adorno, Theodor W.

Zoé Martinot est une batteuse –et beaucoup plus- revenue de très loin. Elle botte vos culs. Fortement & obstinément.



françois r. cambuzat


François R. Cambuzat (F) a fondé The Kim Squad , il Gran Teatro Amaro, la République du Sauvage, l' Enfance Rouge, la Trans-Aeolian Transmission, la Machine Rouge, l’Ifriqiyya Electrique et autres pandémies. Plus de 5000 concerts tout autour du monde.


Tout d’abord bassiste puis saxophoniste (résident à Bedford Stuyvesant, à dix-sept ans il joua avec Dizzy Gillespie au Blue Note de New York), sa vie fut sauvée de la misère américaine en interviewant Iggy Pop.


De court retour en France, il n’eut de cesse de la fuir. François R. a déménagé à Londres, Rome, Berlin, Hambourg, Tunis, Bruxelles, Lecce, etc. ... Entre autres, François R. a invité et créé avec Lotfi Bouchnak, Eugene S. Robinson, l'Orchestre National de la Rachidya, Luciano Berio, Emanuele Luzzati, Lydia Lunch et Denis Lavant.


François R. Cambuzat est le directeur artistique du Festival Trasporti Marittimi.


Discographie sélective :


- The Kim Squad, "Young bastards", Virgin Italy, 1987

- François R. Cambuzat, "Notre-Dame des Naufragés", Virgin Italy, Stile Libero, 1988

- François R. Cambuzat canta il Gran Teatro Amaro, "Uccidiamo Kim", Virgin Italy, 1990 

- Il Gran Teatro Amaro, "Port Famine", RecRec Zürich, 1991

- Il Gran Teatro Amaro, "Hôtel Brennessel", RecRec Zürich, 1993

- Il Gran Teatro Amaro, "Piazza Orphelins", RecRec Zürich, 1995

- François R. Cambuzat et les Enfants Rouges, "Swinoujscie-Tunis", L'Enfance Rouge, 1995

- François R. Cambuzat et les Enfants Rouges,"Radioira", Il Manifesto, 1997

- François R. Cambuzat et les Enfants Rouges, "Taurisano-Cajarc", Polygram, 1998

- François R. Cambuzat et les Enfants Rouges, "Reus-Ljubljana", L'Enfance Rouge, 1998

- François R. Cambuzat et les Enfants Rouges, "Trienni TalpClub", G3G Records, 1999

- L'Enfance Rouge,"Il Mucchio Selvaggio", Il Mucchio Selvaggio, 2000

- L'Enfance Rouge, "Davos-Leros", Audioglobe, 2000

- L'Enfance Rouge, "Rostock-Namur", Audioglobe, 2002

- L'Enfance Rouge, "Krsko-Valencia", Wallace Records, 2005

- L'Enfance Rouge, "Krsko-Valencia", T-Rec, 2006

- La République du Sauvage, Irfan + FromScratch , 2007

- L'Enfance Rouge, "Trapani-Halq al Waady", Wallace Records + T-Rec, 2008

- Le Grand Orchestre du Désastre, "Setlasevir", Great Arabian Recordings, 2011

- L'Enfance Rouge, "Bar-Bari", DisquesDePlomb+WallaceRec+MusicaPerOrganiCaldi, 2011

- L’ Enfance Rouge + Eugene S. Robinson, "The First Will & Testament",UJPE, 2013

- Lydia Lunch’s Putan Club, "Don’t pressure the man with the knife", UJPE, 2013

- Ifriqiyya Électrique, “Rûwâhîne”, Glitterbeat Records, 2017

- Putan Club, "Filles de Mai", Toten Schwan Records, 2017
- Ifriqiyya Électrique, “Laylet el Booree”, Glitterbeat Records, 2019


+ 53 compilations.